Avertissement

Choisir de bonnes conditions pour la procréation

Tant que les parents ne sont pas au point, on aura beau leur donner les meilleures explications pédagogiques, cela ne servira à rien, et même, en voulant appliquer des notions qu’ils n’auront pas comprises, ils feront beaucoup de mal à leurs enfants.

Combien de gens qui veulent avoir des enfants ne se préoccupent pas de savoir s’ils remplissent vraiment les conditions pour cela : s’ils ont une bonne santé et les moyens matériels pour les élever, et surtout s’ils possèdent les qualités nécessaires afin d’être pour ces enfants un exemple, une sécurité, un réconfort dans toutes les circonstances de la vie. Ils n’y pensent pas. Ils mettent des enfants au monde, et ces enfants grandiront tout seuls, livrés à eux-mêmes, ils se débrouilleront comme ils pourront, et un jour ils auront eux-mêmes des enfants  dans des conditions aussi déplorables que leurs parents.

les ventres ronds

Quand on rencontre certaines jeunes femmes enceintes, vraiment  à se demande… une enfant qui porte un autre enfant. On le voit sur son visage ; une enfant. Alors, que voulez-vous que cela donne ? il est préférable de ne pas avoir d’enfants tant qu’on n’y est pas préparé, sinon, je vous assure, on le paiera assez cher.

Vous me direz : « Se préparer… Mais comment s’y préparer  » ?

Se préparer, c’est avoir des pensées, des sentiments, une attitude qui attireront dans une famille des êtres exceptionnels. Oui, la Science initiatique enseigne que ce n’est pas par hasard si tel ou tel enfant naît dans une famille : consciemment ou inconsciemment, et le plus souvent inconsciemment, ce sont ses parents qui l’ont attiré. C’est pourquoi les parents doivent appeler consciemment des génies, des divinités. Car ils peuvent choisir leurs enfants : voilà ce que la plupart ne savent pas.

Il faut donc tout revoir depuis le commencement, et le commencement c’est la conception des enfants. Les parents ne pensent pas qu’ils doivent s’y préparer des mois, des années à l’avance comme à un acte sacré. Bien souvent, c’est un soir de ribouldingues, après avoir trop mangé et trop bu d’alcool, qu’ils conçoivent un enfant. Voilà le moment qu’ils choisissent, si encore on peut dire qu’ils l’ont « choisi ». Ils pouvaient décider d’attendre un moment de paix, de lucidité, un moment où il règne entre eux une grande harmonie. Mais non, ils attendent d’être excités par l’alcool et de ne plus savoir où ils en sont ; c’est dans cet état magnifique qu’ils conçoivent un enfant.

Dans ces conditions, quels éléments croyez-vous qu’ils introduisent en leur enfant ?

Un enfant qui vient au monde chargé de pareils éléments ne peut-être que la première victime de ses propres parents. Alors, qui doit-on éduquer maintenant ? Moi, je dis que ce ne sont pas les enfants, mais plutôt LES PARENTS.

Comme à l’image de la vie dans leur foyer, les parents ne cessent de donner à leurs enfants le spectacle de leurs disputes, de leurs mensonges, de leurs malhonnêtetés, comment peuvent-ils s’imaginer qu’ils vont les éduquer ?

On a remarqué qu’un bébé peut tomber malade et manifester des troubles nerveux à la suite de disputes entre ses parents ; même s’il n’y a pas assisté, ces disputes créent autour de lui une atmosphère de désharmonie qu’il ressent, parce qu’il est encore très lié à ses parents. Le bébé n’est pas conscient, mais il est quand même très réceptif, c’est son corps éthérique qui reçoit des chocs.

Les parents doivent prendre conscience de leurs responsabilités. Ils n’ont pas le droit d’inviter des esprits à s’incarner s’ils sont incapables de se montrer à la hauteur de leur tâche. J’en vois certains se conduire d’une façon tellement invraisemblable que je ne peux pas m’empêcher de leur demander : « Mais enfin, est-ce que vous les aimez, vos enfants » ?

Si vous les aimiez, vous changeriez d’attitudes, vous commenceriez à corriger en vous-mêmes certaines faiblesses qui se reflètent très négativement sur eux….

L’instinct de procréation existe, bien sûr, mais il doit être compris de manière plus spirituelle : il faut que la pensée, l’âme, l’esprit participent à cet acte, pour que l’enfant soit lié à un monde supérieur. Dans la majorité des cas, les humains se contentent de la bestialité : ils mangent, ils boivent, ils procréent comme les animaux, il n’y a rien de spirituel dans leurs actes.

L’Amour, ça n’a aucune importance, c’est le plaisir qui compte, et ce plaisir de quelques minutes, c’est pendant toute une vie qu’ils vont le payer et le faire payer à leurs enfants. Est-ce réellement ce que vous souhaitez ?

Alors, je vous en conjure chers amis lecteurs, avant de donner naissance à votre enfant, veuillez bien travailler sur les valeurs saines de notre humanité…..

Vous en trouverez la liste ICI 

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source   :   https://prendresoindenosenfantsquantiques.wordpress.com/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :