Enfant… Ton corps est à toi

Il faut enseigner aux enfants que leur corps leur appartient et que nul ne peut le toucher sans leur permission. Communiquer franchement et directement avec les enfants, dès leur plus jeune âge, sur la sexualité et les “parties corporelles intimes”

 – en employant les noms exacts pour désigner les organes génitaux et les autres parties du corps – les aidera à comprendre ce qui est interdit. Les enfants ont le droit de refuser un baiser ou une caresse, même venant d’une personne qu’ils aiment. Il faut enseigner aux enfants à dire “Non”, immédiatement et fermement, à tout contact physique déplacé, à se sortir de situations périlleuses et à s’ouvrir à un adulte de confiance. Il est important de leur dire qu’ils doivent insister jusqu’à ce que quelqu’un les prenne au sérieux.

Dans le livre, (KIKO ET LA MAIN http://www.onnetouchepasici.org/Source/Book_fr.pdf) la main demande toujours la permission à Kiko avant de le toucher. Kiko la lui accorde. Lorsque la main veut le toucher sous ses sous-vêtements, Kiko dit “Non!”. Les parents ou les éducateurs peuvent utiliser cette séquence pour expliquer aux enfants qu’ils ont le droit de dire “Non” à tout moment.

Gestes convenables – Gestes déplacés

Les enfants ne distinguent pas toujours les gestes convenables des gestes déplacés. Dites aux enfants que ce n’est pas bien que quelqu’un regarde ou touche leurs parties intimes ou leur demande de regarder ou de toucher les parties intimes d’autrui. La Règle «On ne touche pas ici» les aide à repérer une frontière nette et facile à retenir : les sous-vêtements. Elle sert également aux adultes à engager une discussion avec les enfants. Si ces derniers ont des doutes sur l’attitude d’une personne à leur égard, assurez-vous qu’ils sauront demander de l’aide à un adulte de confiance.

Dans le livre, (KIKO ET LA MAIN http://www.onnetouchepasici.org/Source/Book_fr.pdf) Kiko refuse d’être touché sous ses sous-vêtements. Les parents peuvent expliquer que certains adultes (éducateurs, parents ou médecins) ont parfois à toucher les enfants. Les enfants doivent cependant être encouragés à dire «Non » si une situation les met mal à l’aise.

jardin secret

Bons secrets – mauvais secrets

Le secret est l’une des principales tactiques des auteurs d’abus sexuels. C’est pourquoi il est important d’enseigner la différence entre bons et mauvais secrets et de créer un climat propice à la confiance. Tout secret qui engendre l’anxiété, le malaise, la peur ou la tristesse ne doit pas être gardé pour soi ; il doit au contraire être raconté à un adulte digne de confiance (parent, enseignant, policier, médecin).

La prévention et la protection sont de la responsabilité de l’adulte Les enfants ayant subi des maltraitances ressentent de la honte, de la culpabilité et de la peur. Les adultes doivent éviter de créer des tabous autour de la sexualité et s’assurer que les enfants sachent vers qui se tourner s’ils sont inquiets, anxieux ou tristes. Les enfants peuvent sentir que quelque chose ne va pas. Il faut que les adultes se montrent attentifs et réceptifs à leurs sentiments et à leur comportement. De nombreuses raisons peuvent expliquer pourquoi un enfant refuse tout contact avec un autre adulte ou un autre enfant. Cette volonté doit être respectée. Les enfants doivent sentir qu’ils peuvent en toutes circonstances aborder ce sujet avec leurs parents.

Il faut que l’on explique aux enfants quels sont les adultes qui peuvent faire partie de leur « réseau de sécurité ». Ils doivent être encouragés à choisir des adultes en qui ils puissent avoir confiance, qui soient disponibles et prêts à les écouter et à les aider. Un seul membre du réseau de sécurité doit vivre avec l’enfant ; l’autre doit vivre en dehors du cercle familial immédiat. Les enfants doivent savoir comment chercher de l’aide auprès de ce réseau de confiance.

Droit d'enfant

Pourquoi la Règle «On ne touche pas ici»?

Près d’un enfant sur cinq est victime de violences ou d’abus sexuels, sous une forme ou une autre, qu’il soit fille ou garçon et quel que soit son âge, sa couleur de peau, sa classe sociale et sa religion. L’agresseur est souvent quelqu’un que l’enfant connaît et en qui il a confiance. Il peut également être lui-même un enfant. Vous pouvez empêcher que cela arrive à votre enfant. La clé est une bonne communication avec les enfants. Cela suppose un esprit d’ouverture, de la détermination, de la franchise ainsi qu’une atmosphère amicale et rassurante. La Règle «On ne touche pas ici» peut vous y aider. Un enfant n’est jamais trop jeune pour apprendre la Règle «On ne touche pas ici», parce qu’il peut subir des abus à tout âge. Si aborder ce sujet avec votre enfant vous embarrasse, souvenez-vous que c’est certainement plus difficile pour vous en tant qu’adulte que pour lui en tant qu’enfant.

Où trouver des informations ?

Le Conseil de l’Europe propose des informations présentées sur différents supports pour aider les parents à apprendre à leurs enfants la règle « On ne touche pas ici »:

  • un spot télévisé (dessin animé)
  • un livre que les parents peuvent lire à leurs enfants de 3 à 7 ans
  • des affiches et des cartes postales : Tous ces documents peuvent être téléchargés sur le site www.onnetouchepasici.org. La règle « On ne touche pas ici » fait partie de la campagne “Un sur cinq” du Conseil de l’Europe destinée à faire cesser les violences sexuelles envers les enfants. Pour en savoir plus sur les autres mesures de prévention et de protection que nous encourageons, nous vous invitons à consulter le site www.coe.int/oneinfive .

 

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer les sources et le site de Francesca : https://prendresoindenosenfantsquantiques.wordpress.com/

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :