L’affinité spirituelle parents-enfants

 Le périple de l’esprit humain

 L’histoire de chaque être humain débute sur le plan spirituel, qui forme la partie supérieure de la création. A l’origine, les facultés déposées par le Créateur dans l’esprit humain ne sont pas développées, est-il expliqué dans le Message du Graal. Elles se trouvent à l’état de germe et doivent donc être peu à peu amenées à leur plein épanouissement.

Blog francesca

Or, de même qu’un grain de blé ne peut s’épanouir à l’air libre mais doit être enfoui dans la terre pour germer et devenir un épi, de même l’esprit humain, ou plus précisément, le germe d’esprit, doit quitter le plan spirituel et descendre dans les plans plus denses de la création pour amener ses facultés à maturité.

Un séjour dans des plans d’un genre plus dense et plus rude est indispensable, car il oblige l’esprit à lutter contre la densité ambiante et à développer ainsi les facultés qui sont en lui. De cette manière, sa volonté, sa persévérance, son discernement ainsi que bien d’autres qualités se développent et s’affermissent.

Cette situation est similaire à celle d’un athlète qui fortifie ses muscles en leur faisant faire des efforts au-dessus de la normale. Par exemple, en courant dans le sable ou dans l’eau plutôt que sur la terre ferme, ou en faisant des exercices avec des haltères plutôt que sans. La résistance que les muscles doivent vaincre les contraint à croître et à s’affermir.

La première étape de l’esprit dans la création, l’amène d’abord à quitter le plan spirituel pour pénétrer sur le plan qui lui fait directement suite vers le bas. Étant d’un genre plus léger et éthéré que le plan sur lequel il va se rendre, l’esprit serait repoussé hors de ce plan vers le haut par la loi de la pesanteur, s’il ne revêtait pas une enveloppe construite avec les matériaux de ce nouveau plan. Cette enveloppe agit comme un poids qui le maintient vers le bas, de la même manière que le scaphandre que revêt un plongeur sert de lest et lui permet de descendre dans les profondeurs marines auxquelles il n’appartient pas et où il ne pourrait normalement pas demeurer.

L’enveloppe qu’endosse l’esprit n’a cependant pas pour seul but de servir de lest. Elle lui sert aussi d’instrument pour appréhender son environnement et pour agir sur lui. Elle est donc plus qu’un simple revêtement, elle est aussi un véritable corps, avec ses organes des sens (des yeux par exemple) et des membres pour s’y déplacer ou y agir (jambes, mains…).

Tout comme la forme du scaphandre est adaptée à celle du plongeur, l’enveloppe ou le corps que revêt l’esprit possède une forme humaine. L’esprit n’est en effet pas une chose vaporeuse et floue, ou une sphère comme on le prétend parfois, mais il possède la forme humaine que nous connaissons bien : tête, tronc et membres.

Chaque fois que l’esprit quitte le plan où il séjourne pour descendre sur celui qui est en dessous, il revêt une enveloppe de même genre que le plan un peu plus dense dans lequel il vient de pénétrer. Cette enveloppe lui permet d’y demeurer jusqu’à ce que les nécessités de son évolution le poussent à descendre encore. L’esprit humain descend ainsi d’un plan à l’autre, en endossant une enveloppe sur l’autre.

Chaque nouvelle enveloppe se surajoute donc à celles dont il s’est déjà revêtu, à l’image d’une poupée russe composée de différentes poupées s’emboîtant les unes dans les autres. De toutes ces enveloppes, seule la dernière est visible sur le plan où il séjourne puisqu’elle est de même densité que tout ce qui s’y trouve et par conséquent, également de même genre que ceux qui y vivent. Pour pénétrer dans le plan terrestre de matière dense de forte densité, où nous nous trouvons actuellement, l’esprit a aussi besoin d’une enveloppe. Cette enveloppe, c’est le petit corps en formation dans le ventre de sa future mère.

Les âmes qui s’incarnent sur terre sont celles qui, dans l’au-delà, ont fait les expériences nécessaires pour aborder la vie terrestre, et qui possèdent les forces indispensables pour vaincre la pesanteur et la densité de ce plan. Elles sont en outre équipées de toutes les enveloppes qui doivent être présentes autour d’elles pour faire la transition et la jonction avec le corps physique.

La nécessité d’être mûr pour s’incarner est une condition que doivent remplir aussi bien les âmes qui s’incarnent pour la première fois que celles qui, après des séjours plus ou moins longs sur les différents plans de l’au-delà, se réincarnent sur terre pour faire les nouvelles expériences nécessaires à leur évolution, et pour réparer leurs erreurs passées.

ancrage chez francesca

L’ancrage

Lorsqu’une possibilité d’incarnation se présente, elle peut être perçue par les âmes de l’au-delà, parce que la fécondation d’un ovule par un spermatozoïde et les processus qui s’ensuivent irradient d’une manière tout à fait particulière. Ainsi averties, les âmes prêtes pour une incarnation se rapprochent du petit corps en formation. Après un processus de sélection dont nous parlerons un peu plus loin, l’une d’entre elles s’ancre à proximité de lui afin qu’en se maintenant très proche, des liens puissent se tisser entre eux, et ces liens permettront finalement l’incarnation.

C’est à dessein que le terme ancrage a été utilisé car comme un bateau doit s’ancrer dans le fond marin pour ne pas dériver et s’éloigner, l’âme doit aussi s’ancrer pour rester à proximité du corps en formation.

Qu’est-ce qui peut servir de point d’ancrage à ces âmes ?

 D’après la loi de l’attraction des affinités, seuls les semblables s’attirent, ce qui a pour conséquence que l’âme en attente d’incarnation ne pourra être attirée que par une autre âme. Il doit donc se trouver dans l’entourage de matière dense de l’embryon – autrement dit sur le plan terrestre – un esprit qui, grâce à l’affinité, l’attirera et le maintiendra à proximité du petit corps. Or, quel esprit séjournant dans la matière dense est le plus proche de l’embryon si ce n’est celui de la future mère ? Il est le plus rapproché de l’embryon puisque ce dernier se trouve dans le corps physique de la mère et, qui plus est, y demeurera pendant neuf mois.

Aucun autre esprit ne partage cette proximité, excepté, mais dans une moindre mesure, l’esprit du père. Ce sont donc l’esprit de la mère et du père qui vont attirer l’âme du futur enfant et lui servir de point d’ancrage pour rester à proximité du corps en formation. Ce dernier ne permet cependant l’incarnation que d’une seule âme. Laquelle sera choisie parmi celles qui attendent ?

foetus chez francescaLa sélection s’opère grâce à la loi de l’attraction des affinités. (La loi de cause à effet joue aussi un rôle, mais ce dernier sera abordé dans un chapitre ultérieur). Les parents attirent en fonction de ce qui émane de leur esprit, donc d’une manière très personnelle puisque chaque esprit est différent des autres. En fonction de leurs qualités et défauts, de leur caractère, de leur manière d’être et de leurs aspirations, l’irradiation de leur esprit aura une «coloration» bien déterminée. Parmi toutes les âmes susceptibles de s’incarner, ils attireront de manière sélective et avec le plus de force une âme qui possède la coloration la plus semblable, autrement dit, celle qui présente une combinaison de caractéristiques qui se rapproche le plus de la leur.

Voilà la raison pour laquelle les enfants ont tant de points communs avec leurs parents. Les similitudes de caractère et de facultés sont une question d’attraction des semblables au niveau spirituel et non une question de génétique. Si la transmission d’une hérédité physique est une réalité, il n’y a par contre pas de transmission au niveau spirituel. Les parents ne lèguent rien de psychique à leur enfant. L’esprit de ce dernier possédait déjà tous ses traits de caractère et les facultés qui étaient les siennes avant de s’incarner ; et c’est parce que ses parents en avaient des semblables qu’il a  été attiré vers eux.

Extrait du livre de Christopher Vasey intitulé : Le Secret de la Naissance  

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer les sources et le site https ://prendresoindenosenfantsquantiques.wordpress.com/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :