Être femme, être mère… Être homme, être père

Une des variables que j’ai mise en évidence lors du cercle de femmes du mois d’octobre est justement cet état d’être, état d’être femme et d’être mère. Les hommes ayant la même problématique que nous : état d’être homme, et d’être père.

Oh là ! Quel questionnement ! Le corps ressent une vibration différente dans ces deux termes, le cerveau tout à coup peut se retrouver à faire des nœuds, de quoi parle-t-on ?
Ce cheminement, j’ai mis plusieurs années à le faire, n’étant pas mûre et puis un jour le déclic et l’évolution rapide qui s’en est suivie et avec le bonheur de ce ressenti !
Je suis une femme, j’ai été accompagné par des femmes, et des hommes, et à mon tour j’ai accompagné les femmes en premier lieu c’est donc d’elles dont je parle, les hommes ayant probablement un schéma similaire au nôtre à ce niveau.

le passage Beaucoup de personnes ont entendu cette réflexion : « le premier enfant de la femme c’est son mari ». Et voilà que la femme devient la mère de son conjoint et parfois l’homme le père de sa compagne ! Pour certaines d’entre nous (je dis « nous » parce que j’ai vécu la même chose) nous grandissons fille et nous devenons mère physiologiquement en reproduisant les schémas de notre environnement. Dans quel état d’être sommes-nous lorsque nous sommes avec un bébé, un enfant, un adolescent ? Dans quel état d’être sommes-nous avec notre conjoint ? L’état de parent ? D’adulte ? D’enfant ?

Des approches psychologiques parlent de trois états d’être dans la relation : enfant, parent, adulte. Nous pouvons à tour de rôle et très souvent inconsciemment prendre l’une ou l’autre des casquettes. Un couple peut fonctionner des années et très heureux avec un schéma « madame mère » et « monsieur enfant » alors qu’un autre arrivera à la séparation avec ce même schéma. Il est bien question d’état, donc d’être et pourtant cela est souvent traduit par des actes, du « faire ». Comment « faire » un acte si « l’être » n’est pas en accord ? L’enfant est le premier à mettre le doigt dessus inconsciemment puisque lui ressent ce décalage dans l’énergie et il va le traduire par son comportement, comportement qui va interpeller l’adulte, le dysfonctionnement apparaît amenant à la consultation d’une tierce personne pour « réparer » la relation.
Mettre le doigt sur ces différents états psychologiques qui se traduisent au niveau vibratoire permet d’apporter un autre regard sur ce dysfonctionnement et donc d’amener les interlocuteurs à mettre en place un fonctionnement cohérent qui leur convienne

Être enfant

1indigos - CopieAutre décalage que le dysfonctionnement extérieur peut mettre à jour c’est l’état vibratoire intérieur. Pour simplifier, le tout-petit quand il arrive est dans un état d’Amour, de confiance. Cet état, l’éducation, l’instruction va le faire perdre plus ou moins rapidement pour passer à un état de peur, de crainte.

Il est possible d’avoir un comportement qualifié de maternel (paternel) sans pour autant que l’état d’être le soit. La différence va se trouver dans cet état d’Amour, de confiance dans la vie, en soi, en l’autre plus ou moins présent. La prise de conscience de l’existence de ce décalage ouvre la possibilité au changement. Ce changement est véritablement intérieur, variation de l’état énergétique qu’il est difficile de mettre en mot tant qu’il n’est pas vécu personnellement. Cependant, cet état intérieur va rayonner à l’extérieur et c’est parfois ainsi que l’on peut être touché par une personne qui a cette vibration qui rayonne.

L’enfant aime découvrir, explorer, expérimenter, jouer, vivre pleinement parfois tellement pleinement que cela est quelques fois trop pour les parents, les éducateurs. Parfois aussi, l’enfant se recroqueville se coupant de la vie extérieure pour vivre à l’intérieur de lui. Dans un cas, comme dans l’autre, c’est un signal s’il y a mal-être. Ce qui du fond de l’être remonte, cherche à vivre, à être entendu, reconnu, écouté c’est la nature instinctive, cette vibration d’amour de confiance, cette nature qui n’est plus écoutée, que la société, l’entourage apprend à ne pas prendre en compte. Mais voilà, l’enfant arrive, lui, avec sa nature instinctive alors que nous avons oublié la nôtre, nous obligeant à changer, à la retrouver pour vivre en harmonie ensemble. C’est ce que certains appellent en psychologie « l’accordage ». Accorder des instruments de musique c’est bien les mettre en état de vibrer ensemble et pour les êtres humains c’est, de mon point de vue, la même chose : mettre sur la même vibration.

Comment s’accorder avec nos enfants, notre conjoint ?

Avant de pouvoir retrouver une harmonie, un accordage convenable, il est nécessaire de mettre à jour le ou les désaccords, les points de disharmonie ; cela va correspondre un peu à un état des lieux de la relation, des sentiments, des ressentis. Ce que l’on voit, constate, à l’extérieur est le reflet de notre intérieur. S’il y a problème relationnel à l’extérieur, il est fort probable que la relation de nous à nous-même soit dissonante. Le décalage vient de l’écart entre la réalité de ce qui est vécu et l’image que l’on s’en fait. Le corps a des ressentis que la tête ne veut pas accepter, le conflit naît. Grand Corps Malade, un slameur en parle dans son texte « mon cœur, ma tête, mes couilles », allez écouter ça vaut le détour, il joue avec les mots d’une façon que je trouve admirable !

Une fois le constat fait, de cette différence de « discours » entre la tête, le cœur et le corps, il est possible de travailler à la restauration de la relation, trouver ou retrouver une vibration qui sonne juste pour le cœur, le corps, l’esprit, un alignement, un centrage qui apparaît et avec lequel l’homme, la femme se sent bien. Une fois que la personne se sent bien avec elle-même, elle peut se sentir bien avec les autres et comme par magie, les conflits disparaissent, les tensions s’évanouissent, l’Amour prend la place de la peur.

Parfois mais pas toujours, pour trouver cette vibration juste, cette vibration d’Amour dont il n’a pas conscience, le parent souhaitera passer par quelques connaissances à acquérir dans le domaine de la communication, du langage, une aide par des élixirs de fleurs ou un soin Reiki, un rééquilibrage alimentaire ou une harmonisation du lieu de vie, ou d’autres alternatives propres à chaque personne.

VIBRATION d'amour chez francesca

La vibration d’amour

Je mets Amour avec un grand A car c’est l’Amour dans le sens très très large, celui de l’Amour de la vie. Cette vibration bien particulière, très puissante et douce à la fois pour laquelle il est difficile de mettre des mots puisqu’elle est dans la présence, dans l’Être au-delà du Faire.

Cette vibration est énergie qui rayonne, se diffuse de personne à personne dans la vie de tous les jours. Au-delà de toutes les activités du quotidien, être présent à nos gestes, à nos mots, nos attitudes c’est cela que nous demandent les enfants. Ils vont régulièrement pousser nos limites afin de voir si notre alignement intérieur, notre confiance, notre Amour est suffisamment solide pour qu’ils puissent s’y appuyer pour grandir.

Ce chemin d’évolution personnel, je l’ai fait avec l’aide de très nombreuses personnes, au cours des années passées, à mon tour, j’ai accompagné et je continue de le faire d’une manière différente, surtout avec un état d’être, de conscience autre que je transmets aux parents en fonction de leur besoin, de leur demande.

marie

Marie-Christine Eustache
Accompagnatrice à la parentalité

courriel : mariechrsitineeustache@yahoo.fr
www.mariechristineeustache.vpweb.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :