Les enfants face aux Manipulateurs

 

Il peut nous arriver à tous d’utiliser ponctuellement des stratégies manipulatoires afin d’obtenir plus facilement quelque chose de nos enfants. La prise de conscience de la malhonnêteté de ce procédé suffit en général à nous faire cesser de l’utiliser. Mais qu’en est-il quand un membre de la famille a un comportement pathologiquement manipulatoire ? Quelles sont les conséquences sur les enfants vivant au quotidien avec une personne fonctionnant dans un jeu de pouvoir permanent ? Comment se protéger ?

Le harcèlement moral, ou manipulation, qu’il ait lieu en milieu professionnel ou au sein du couple, est une violence psychologique systématique et sournoise. Elle consiste principalement à faire culpabiliser la victime, à présenter une personnalité différente selon les personnes et les situations et à entretenir le doute et la confusion chez l’autre. Fausses promesses, mensonge, chantage affectif, menaces, mauvaise foi, critiques, tous les moyens sont bons pour asseoir son pouvoir et affaiblir la victime.

En effet, qu’on les appelle pervers narcissiques, manipulateurs ou tyrans domestiques, certaines personnes, hommes ou femmes, sont atteintes d’une véritable pathologie les empêchant d’entretenir des rapports sains avec autrui. Cette violence particulièrement destructrice est encore très peu connue et reconnue lorsqu’elle est subie par des enfants. La manipulation est, par définition, cachée. Un parent manipulateur trompe généralement les amis et les professionnels en montrant le visage d’un bon père ou d’une bonne mère particulièrement attentionné(e) et tendre. Au passage, il transmet à l’enfant manipulé le message que personne dans l’entourage ne viendra le défendre. En cas de séparation des parents

On entend tout de même parfois évoquer la manipulation des enfants dans le contexte de la séparation des parents. Le ou les enfant(s) sont alors utilisés par le parent manipulateur, au même titre que les amis et les proches, pour continuer de nuire à l’ex-conjoint. Le manipulateur ne voit en l’enfant qu’un moyen pour arriver à ses fins, sans aucune considération pour ses besoins, ses émotions, sa dignité. Corinne raconte que son ex-mari cherche régulièrement à ternir l’image que leurs enfants ont d’elle. Il a ainsi délibérément pris son ex-femme de vitesse en organisant avant elle la fête d’anniversaire de leur fils, « prouvant » par là même à ce dernier que sa mère ne s’intéressait pas à lui. En cas de divorce, le parent non-manipulateur aura d’autant plus de mal à faire respecter les besoins de l’enfant devant la justice que ceux-ci ne sont pas encore reconnus comme tels par la société. Parentage proximal, cododo, portage, écoute des émotions, non-violence éducative ou instruction en famille sont encore des choix minoritaires, qui seront autant de moyens pour le parent abusif de donner le mauvais rôle à l’autre parent et de s’assurer le soutien de la société dans son harcèlement.

indigo

Vivre au quotidien avec un manipulateur qu’en est-il des enfants vivant au quotidien avec une personnalité pathologiquement manipulatrice ?

Il est difficile de se construire une représentation positive du monde et de soi-même lorsqu’un parent ne nous donne à voir qu’une vision travestie de la réalité, à travers un discours fait de mensonges, de déformations et d’illusions. Ainsi, Kate explique que son compagnon entretient une relation malsaine avec sa fille de 6 ans, mélange de séduction et de domination : plusieurs fois par jour, il prétend être mécontent en fronçant les sourcils sans raison.

La fillette, dans l’espoir d’apaiser son père et de lui plaire, n’a d’autre choix que d’afficher un large sourire. En parallèle, il critique sans arrêt les voisins, collègues, amis, présentant à ses enfants le monde comme quelque chose d’effrayant.

Comment grandir et devenir autonome lorsque l’on est sans cesse dévalorisé et l’objet de moqueries cruelles ? Hugues, 37 ans, raconte que, lorsqu’il était enfant, sa mère ne trouvait rien de mieux à faire pour revaloriser son image défaillante d’elle-même que de littéralement singer son fils, sa démarche, sa posture, à chaque fois que l’occasion se présentait. De cette façon, elle entretenait un manque de confiance en soi chez l’enfant et une peur du regard des autres, provoquant ainsi son isolement – isolement qui le rendait encore plus vulnérable aux attaques maternelles. La manipulation prend parfois la forme d’un « lavage de cerveau » quotidien. Emma, 30 ans, témoigne : « Enfant, je ne me rendais pas compte de ce qui se passait mais mon père argumentait de façon à avoir toujours raison. Je me sentais frustrée et incomprise. Il donnait l’impression d’être omniscient et prétendait même connaître mes pensées mieux que moi-même. C’est en le voyant agir de même avec mes frères et sœurs et ma mère que j’ai petit à petit pris conscience de ce qui se passait. »

En comparaison avec ce genre de traitement intellectuellement très élaboré, on pourrait croire qu’un bébé n’est pas encore « manipulable ». Mais le tout-petit, même s’il est doté d’une énergie vitale extraordinaire, est aussi très fragile. Plein d’amour à donner, il a surtout un besoin vital d’en recevoir. Pour peu que le parent manipulateur lui accorde quelques apparences d’amour, même s’il le néglige par ailleurs, le bébé s’y attachera avec force. La souffrance et la désillusion qui suivront n’en seront que plus grandes. D’une manière générale, l’enfant est d’autant plus vulnérable que l’adulte qui s’occupe de lui est sa référence. Il trouve normal ce qu’il vit.

En effet, le père ou la mère qui le manipule est généralement auprès de l’enfant depuis sa naissance. La manipulation est donc ce avec quoi il est en contact depuis qu’il a ouvert les yeux. En outre, l’enfant n’a pas la maturité intellectuelle d’un adulte pour prendre du recul et décrypter les stratégies manipulatoires.

Enfant manipulateurs

Quelles solutions ?

L’entourage de l’enfant joue un rôle décisif. Plus la famille, en particulier l’autre parent, les amis et les professionnels accompagnant l’enfant seront sains et se démarqueront du comportement manipulatoire, plus l’enfant pourra se rendre aisément compte de l’anormalité de la situation, trouver des oreilles attentives et préserver son équilibre intérieur. Hélas, rares encore sont les personnes ayant à la fois la lucidité pour repérer un manipulateur et le courage de se positionner clairement pour protéger l’enfant. L’idée même de soustraire physiquement un enfant aux agressions psychologiques d’un ou de ses deux parents est taboue.

Pourtant, en cas de violence psychique entre conjoints, la mise à distance physique de la victime est présentée par les spécialistes comme la seule solution. Pourquoi en serait-il autrement pour un enfant ? Quand l’enfant est malgré tout contraint de vivre avec un manipulateur, il peut, dès 6 ou 7 ans, commencer à « muscler son cerveau » pour se libérer de la toile d’araignée qui l’emprisonne. Avec l’aide d’un adulte, il peut, par exemple, apprendre à repérer l’attitude changeante du manipulateur selon les personnes avec qui il se trouve. Plus tard, l’adolescent, fort perspicace, trouve souvent de lui-même la force de refuser le jeu pervers. Poussé dans ses retranchements, le manipulateur montre alors sa violence de manière plus ouverte. Même si les conflits impliquant un adolescent encore peu solide sont à déplorer, cette période de la vie peut véritablement être l’occasion de prendre un nouveau départ. Souhaitons que devant l’intégrité et la soif de vérité du jeune, les masques tombent.

RESSOURCES : « La manipulation expliquée aux enfants » par entraideAPN : https://www.youtube.com/watch?v=BdaD4_pxKlg

Pour aller plus loin :

  • Le harcèlement moral : la violence perverse au quotidien, Marie-France Hirigoyen, Éditions Syros (1998).
  • Les manipulateurs et l’amour, Isabelle Nazare-Aga, Éditions de l’Homme (2004).
  • Compléments web Site de l’association AJC, contre la violence morale intrafamiliale et le stalking (forme de harcèlement névrotique consistant en une attention obsessive accordée à un individu. De l’anglais to stalk, traquer.) http://www.ajc-violence.org/spip/sommaire.php3

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source   :   https://prendresoindenosenfantsquantiques.wordpress.com/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :